Innovation : quand IKEA virtualise son catalogue

Saviez-vous que 75% des produits présentés par IKEA n’ont jamais été photographiés ? Il s’agit de rendus réalisés en images de synthèse.
ikea_2014

Si IKEA a pendant longtemps reconstitué des intérieurs de maisons et d’appartements dans ses studios photos, le fabricant de meubles en kit a entamé une véritable révolution interne à partir de l’an 2000 en intégrant dans sa chaîne rédactionnelle des outils de création d’images de synthèse.

L’évolution
Le site spécialisé CGSociety a interrogé Martin Enthed, le directeur technologique de la filiale IKEA Communications AB, basée en Suède. Ce dernier explique que dès 2004, l’entreprise a décidé de passer progressivement de la photo traditionnelle au rendu 3D.
La première image de synthèse est apparu en 2006 et portait sur la chaise « Bertil« .
En 2010, IKEA va encore plus loin en intégrant à son catalogue toute une pièce rendue en images de synthèse. L’année suivante, ce fut quatre ou cinq pièces de plus.

Aujourd’hui
75 % des produits présentés dans le catalogue IKEA sont en images de synthèse. 35 % des images scénarisées sont rendues avec V-Ray, le moteur de rendu utilisé en lien avec 3DS Max, le logiciel de modélisation.
Les équipes de communication du groupe disposent d’une base de 25 000 modèles, qui sont tous modélisés avec un niveau de précision très important. Chaque produit dispose d’une résolution de 4000 x 4000 pixels (16 Mpix).
« Nous devons pouvoir tout faire avec les rendus. Les imprimer sur de grands murs dans les magasins si nous avons besoin. Même si la plupart ne sont jamais utilisés que sur le site web, ils ont tous la capacité à être imprimés en très haute résolution« , explique Martin Enthed.

L’usine
Pour calculer le rendu des images, très exigeant en ressources systèmes, IKEA a développé son propre système maison. Tous les ordinateurs de la firme sont mis à contribution, même celui du comptable ou du commercial. Dès qu’un ordinateur n’est pas utilisé, lors d’une pause, une réunion, ou la nuit, sa capacité de calcul est mise au service des rendus 3D.
« Le système fonctionne bien, la file d’attente des rendus est vidée quasiment chaque jour.« , conclut Martin Enthed.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s