[Concept] le camion-train, analyse d’une fausse bonne idée

Des designers chinois (LouChi-hwan, Zhang Yuanyuan et Liu Chang) imaginent un camion semi-remorque capable aussi de circuler sur les rails. Une idée de génie ? Pas vraiment pour qui connaît l’état de l’art en la matière et les contraintes ferroviaires.

Explications.
IMG_0771

L’idée
Rail-Road Vehicle est un poids lourd qui peut rouler sur route comme sur rails. Il utilise un mécanisme intégré avec des jeux de roues dédiées escamotables.

L’état de l’art
Les véhicules disposant de mécanismes de roues à la fois pour les routes et les rails existent depuis des dizaines et dizaines d’années.
IMG_0772
Il n’y a donc pas ou peu d’innovation sur ce type de dispositif.
En revanche, doter un semi-remorque de ce système peut représenter un tour de force, surtout lorsqu’il s’agit de gérer les forces en action sur l’attelage de la remorque. Hélas, les designers ne détaillent pas ce point en particulier.

Le contexte réglementaire
Si le mécanisme n’a rien de réellement innovant, les designers ont négligé un point crucial dans le développement de leur concept : leur environnement !
En effet, le monde ferroviaire est régi par de très nombreuses règles qui visent à sécuriser la circulation des trains.
Ces normes portent en premier lieu sur la conception du matériel et leur sécurité en fonctionnement. A ce type, la conception du système d’accroche de la remorque au tracteur, sans même parler de la structure de la remorque elle-même, nécessite une approche plus détaillée.
La régulation du trafic ferroviaire est le second point à étudier. Il est difficile d’imaginer la SNCF, ou l’autorité de régulation chinoise, autoriser des camions à entrer et sortir de son réseau comme bon leur semble. Ce point n’est absolument pas aborder dans le concept, et c’est dommage.

La méthode
Il apparaît que les créateurs auraient eu tout intérêt à se pencher sur la matrice de Porter pour identifier leurs contraintes et, sûrement, proposer une vraie innovation. Comme le rappelle le Design Thinking, les bonnes idées viennent d’abord de l’étude du comportements des utilisateurs et de l’interaction du produit avec son réseau d’acteurs.
Les-5-Forces-de-Porter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s