Quelle sécurité dans les nuages, 7

Le réseau Anonymous fait encore parler de lui avec une attaque en règle contre une entreprise cliente du Pentagone et qui s’est soldée par la récupération de 90.000 adresses de courrier électronique, avec leurs mots de passe, appartenant à des militaires.

20110718-132741.jpg

L’opération Military Meltdown Monday avait été préalablement annoncée de façon sibylline sur le compte Twitter d’Anonymous et présentée sous la signature du mouvement AntiSec. Le message indiquait une participation de LulzSec, l’organisation auto-dissoute qui avait quelques exploits à son actif, notamment contre Sony Pictures, la CIA et le FMI.

Et ils l’ont fait.

Le réseau de pirates explique avoir accédé sans difficulté à des bases de données de l’entreprise Booz-Allen-Hamilton, société de conseil en management travaillant pour le département américain de la Défense. Le butin pèserait 4 Go et contiendrait notamment 90.000 adresses de courrier électronique, avec leurs mots de passe, appartenant à des militaires (corps des Marines et armée de l’air) mais aussi à des membres de différentes officines fédérales.
Les pirates affirment avoir également récupéré des données « dans d’autres serveurs » et concernant entre autres des informations personnelles sur les dirigeants de Booz-Allen-Hamilton, démontrant les liens de l’entreprise avec les services de renseignements (NSA et CIA). Ces données seraient en cours d’étude attentive par le collectif et devrait occuper les pirates « pour longtemps ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s