Financer l’innovation : parcours du combattant

Financer son projet innovant est long et complexe en France. Pour cause, le nombre d’examens à passer dont les critères d’évaluation et de sélection sont loin d’être homogènes.
financement

Le système français
La France dispose d’un nombre d’acteurs important et varié pour financer l’innovation. On ne dénombre pas moins de 4500 dispositifs d’aides aux entreprises, souvent liés aux territoires que sont les régions.
Obtenir une de ces aides publiques revient presque à réussir un examen où le succès repose aussi bien sur bon timing que la réponse – pas toujours explicite – aux attentes des organismes financeurs.

La course au dossier
Chaque aide repose sur un dossier spécifique qui se voit attribuée selon des conditions très particulières. Et il est primordial de solliciter les aides dans un ordre bien précis sous peine de ne pas les obtenir. Pire, nombre d’entre elles sont interdépendantes, comme celles de la BPI notamment.
De même, une levée de fonds peut être comparée à un concours. Les Business Angels font leur choix parmi les nombreux projets qui leur sont soumis. Il ne suffit plus d’avoir un bon projet, il fait être meilleur que les autres projets candidats. Au vu du nombre de solutions de financement possibles (fonds d’investissement, business angels individuels, réseaux de business angels, plateforme de crowdfunding, etc.) chacun a mis au point ses propres critères pour sélectionner les dossiers. Il est donc indispensable d’identifier les typologies d’investisseurs en fonction du métier du projet mais aussi de sa maturité.
Il faut aussi garder à l’esprit que préparer tous ces dossiers demande du temps. Or le temps est une denrée rare pour un entrepreneur qui devra choisir soigneusement où consacrer son énergie pour continuer à développer son projet.

Cartographie des dispositifs
20140410-060155.jpg
Source

Conseils pratiques
Ce qu’il faut faire

  • Construire un plan de bataille précis, mettant en cohérence le développement du projet et les solutions de financement
  • Réactualiser régulièrement ce plan en fonction de l’avancement du projet
  • Connaitre les critères d’obtention des financements pour correctement préparer son dossier.
  • Ne pas hésiter à présenter en parallèle plusieurs dispositifs financiers qui correspondent au stade de développement du projet
  • Ne pas oublier que la plupart des aides publiques sont adossées au montant des fonds propres de l’entreprise…

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Perdre son temps et son énergie dans la recherche de financements : il faut apprendre à déléguer ou sous-traiter pour continuer à développer le projet
  • Rester isolé dans la complexité du parcours de financement. Les réseaux d’entrepreneurs, les incubateurs, tes technopoles ou les pépinières sont là pour aider les entrepreneurs
  • Ne pas perdre son âme en voulant à tout prix entrer dans les critères de sélection d’un financement, notamment les projets européens collaboratifs.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s