Innovation : de l’eau et du sable pour construire les pyramides

Comment les Égyptiens de l’Antiquité ont-ils réussi à construire les pyramides, en plein désert et sans les techniques d’aujourd’hui ? Comment ont-ils pu déplacer les blocs de pierre de plusieurs tonnes nécessaires à la construction ?
Une équipe de physiciens néerlandais lève le voile sur ce mystère.
mykerinos


Une réalité connue depuis longtemps
Une des fresques de la tombe de Djehutihotep relate la technique utilisée : un ouvrier égyptien est positionné à l’avant du traîneau portant une grande statue, et verse de l’eau sur le sable devant lui.
Pendant longtemps, les égyptologues ont interprété cette opération comme faisant partie d’un rituel de purification, et n’ont jamais pensé à son possible rôle dans la construction des pyramides.
pyramide

La technologie de la goutte d’eau
Si l’on savait que les Égyptiens utilisaient des traîneaux en bois pour acheminer les pierres jusqu’au site de construction, on s’interrogeait sur l’ampleur de l’effort nécessaire pour déplacer des pierres allant jusque 2,5 tonnes.
Les chercheurs ont démontré qu’avec une certaine quantité d’eau (2 à 5% de la quantité de sable), la friction entre le sable et l’objet est réduite de 50%. La réduction de la friction est due à l’apparition de « ponts capillaires » lorsque l’on ajoute un peu d’eau au sable. L’eau attire les grains de sable l’un vers l’autre, et compacte le sable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s