Faire de l’obsolescence programmée un vrai business

Si les générations précédentes pouvaient transmettre leurs biens mobiliers, il est impossible aujourd’hui d’espérer utiliser un appareil plus de dix ans. Et encore !

Les constructeurs usent depuis des dizaines d’années de techniques malines pour causer des défaillances irréparables et nous obliger à renouveler nos équipements.

A noter  : depuis la loi n° 2015-992 du 17 août 2015, l’obsolescence programmée constitue un délit, défini par l’article L. 441-2 du Code de la consommation comme « le recours à des techniques par lesquelles le responsable de la mise sur le marché d’un produit vise à en réduire délibérément la durée de vie pour en augmenter le taux de remplacement ».
Ce délit est puni de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 300 000 € selon l’article L. 454-6 du Code de la consommation.

Petit panorama de ces méthodes…

Lire la suite

Publicités